Comment bien vivre avec un chinchilla
Le chinchilla est un rongeur originaire de la cordillère des Andes. Le climat y est rude et la végétation peu abondante.  Une chasse intensive pour sa fourrure lui valut une quasi extinction sur ses territoires d'origine.  La plupart de nos chinchillas domestiques proviennent des 11 chinchillas sauvages capturés par Mathias F. Chapman en 1918.
A L'état sauvage, la fourrure du chinchilla est grise mais les variantes de couleurs lui donnent un cachet original.


Son comportement
Le chinchilla est un animal très doux dans tous les sens du terme, qui supporte très mal la solitude. Il aime la compagnie, mais il ne faut pas s'attendre à le dresser comme un chien. Il est très curieux ce qui facilitera son apprivoisement.
- Il ne dégage aucune odeur gênante dans la pièce où il est installé.
- Lorsque vous lui laissez quelques instants de liberté, il vous faudra lui accorder un peu de temps car aucune sortie ne doit être prévue sans une surveillance permanente. Le principe étant de faire attention qu'il ne grignote rien qui ne soit dangereux pour sa vie. C'est malheureusement une grande cause de mortalité.
- Si vous désirez lui offrir un compagnon, sachez que contrairement à ce que beaucoup de monde pense, il n'y a pas plus de risques à mettre ensemble 2 mâles que 2 femelles. Si vous souhaitez créer un couple, renseignez vous bien car la reproduction est compliquée et demande des aménagements spéciaux.


Son alimentation
- Il faudra veiller à lui donner un foin à grosses tiges, car en dehors de toute considération nutritionnelle, il est idéal pour user les molaires et indispensable à son transit intestinal.  
- Il consomme environ 30 grammes de granulés par jour. Nous vous conseillons les extrudés Chinchilla Complete de chez Versele Laga. Les mélanges sont à proscrire, ces sachets contiennent beaucoup trop de friandises.
- Ces dernières, quant à elles, pourront être données occasionnellement en guise de récompense. En grande quantité elles sont généralement néfastes à notre chinchilla car trop grasses ou trop sucrées.
- Son eau de boisson est très importante. A l'eau du robinet préférez une eau en bouteille un peu acide (PH inférieur à 7) et peu minéralisée (résidu a sec inférieur à 60 mg).
- Ne vous étonnez pas de le voir manger ses crottes, ce comportement est tout à fait normal, il permet de récupérer des nutriments synthétisés par la flore intestinale et de maintenir une population bactérienne stable. On dit qu'il est "coprophage"


Les soins
- Sa cage devra être placée dans un endroit calme dans la journée, à l'abri des rayons directs du soleil et loin des courants d'air. Température idéale 20° C.
- Renouvelez son eau tous les jours pour qu'elle reste propre et fraîche.
- Enlevez le foin qui traîne par terre.
- Changez la litière, nettoyez les étagères et le fond de la cage une fois par semaine.
- Le chinchilla a également besoin d'un Sable de bain spéciale pour faire sa toilette. Elle doit être très absorbante et non abrasive. Elle permettra de conserver à son pelage tout son éclat et sa douceur. Remplacez la terre à bain souillée par l'urine et tamisez pour enlever les crottes. Durée du bain 1 heure tous les jours minimum. Les 2 premiers mois de l'adoption rajouter ½ cuillère à café de souffre pour 500 gr de terre à bain cela évitera les mycoses dues au stress du changement.
- Donnez-lui des bûchettes, du bois d'arbre fruitier (sauf cerisier, pruniers, tous ceux à noyaux) ou des blocs à ronger pour qu'il entretienne sa dentition.

 

Eléments indispensables à son bien-être

Évitez de le manipuler dans la journée, car c'est la période où il se repose.

Sa cage :
Il lui faudra une cage spacieuse. Il n'y a pas de taille maximale, mais par expérience une cage de 80Lx50lx70h n'est envisageable que pour 1 chinchilla. Vous devrez prévoir des aménagements avec des étagères en pin bien sec et non traité ou en bois d'arbres fruitiers.


Ses accessoires :
- La mangeoire doit être en terre cuite ou en céramique et lourde (évitez le plastique, il le rongera). Elle doit être nettoyer aussi souvent que nécessaire et au moins une fois par semaine.
- Le biberon est préférable à une gamelle qui se renversera inévitablement. Il doit être passé à l'eau de javel et très bien rincer une fois par semaine pour éviter la formation de micro algue.
- La distribution du foin se fera dans un râtelier pour éviter qu'il ne traîne par terre.
- Un abri pour y dormir la journée, de préférence FIXÉ en hauteur.
- Un récipient d'une profondeur de 12 à 15 cm pour y mettre de la terre à bain.
- Bûchettes à ronger, bois de fruitier (sauf ceux à noyaux) ou bloc à ronger.
- Litière (chanvre, lin ou copeau) en couche de 2 à 3 cm.


La quarantaine (étape importante à son bien-être et à sa santé)
Un jeune chinchilla est fragile, il a déjà subit depuis sa tendre enfance pas mal de chamboulements ... séparation de sa mère, puis séparation de ses frères et sœurs, voyage pour arriver finalement chez vous où les odeurs et les bactéries sont complètements différentes de son milieu d'origine.

Il arrive apeuré, voire stressé, et fatigué.

Le stress est une réaction physiologique des organismes vivants à un changement dans les paramètres de leur bien-être. Si le stress ne réussit pas à retrouver ses constantes, le stress perdure et la santé de l'animal se dégrade.

Voilà un terrain propice pour que les bactéries prolifèrent de façon anormale. Et un banal incident peut se transformer en grave accident : Diarrhée, crise de crampes, fur-chewing, crise cardiaque etc.

La quarantaine, permet à l'animal de se "refaire une santé" (de poser, en quelque sorte, ses valises). Cette période de calme va aussi lui permettre de fabriquer des anticorps pour lutter contre les agressions microbiennes et parasitaires de son nouvel environnement.

On le mettra donc dans une cage SEUL,  loin de TOUS autres pensionnaires de la maison, pendant au moins 1 mois. Tout le matériel devra être individuel et ne devra pas être interverti d'une cage à l'autre. Il faut également penser à se laver et se désinfecter les mains avant et après les soins.
Pendant cette période il ne soit **pas sortir de sa cage**. on le mettra au régime sec : foin, granulés, eau et rien d'autres. On en profitera pour vérifier si :
- il mange bien ses granulés et son foin
- il sait boire au biberon (ou dans une gamelle)
- les crottes sont belles (pas de constipation ou de diarrhée).

Si vous lui donnez des friandises pendant cette période, on risque de se retrouver devant 2 problèmes  :
- s'il mange pas assez : peut-être a-t-il mangé une friandise de trop ou peut-être pas ?
- s'il est constipé ou s'il a la diarrhée : cela peut être à cause de la friandise, comme cela peut-être un problème plus grave.

La troisième semaine :
C'est seulement à ce moment là que vous pouvez lui donner UNE petite friandise pour commencer, en douceur, son apprivoisement. Ne jamais le forcer à faire quelque chose ... et toujours le récompenser avec une petite friandise lorsqu'il fait bien quelque chose. Vous verrez, il aura vite fait de comprendre la cause à effet.

Pour la bonne santé de votre chinchilla la reproduction est déconseillée